17 mars 2015

Hommage à Jean Ferrat


«Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre, Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant...» Jean Ferrat restera dans l'histoire de la chanson française comme le chantre idéal de Louis Aragon. Il composait ses musiques et sa voix chaude et grave magnifiait les vers du poète.
Chanteur engagé, Jean Tenenbaum - son vrai nom - a été marqué dès son enfance par la déportation de son père dans le camp d'extermination d'Auschwitz, d'où il ne reviendra pas. À vingt-deux ans, en 1952, il compose ses premières chansons puis passe dans le cabaret de La Rose Rouge, rue de Rennes à Paris.

Le père de Jean Ferrat est mort à Auschwitz

En 1960, il fait une rencontre décisive pour sa carrière. Daniel Filippachi, le créateur du futur magazine Salut les copains perçoit la fibre populaire de ce chanteur intellectuel, alors proche du Parti communiste français. En 1963, il rejoint l'écurie d'Eddy Barclay. En pleine époque yé-yé sa chanson Nuit et brouillard, dédiée aux victimes des camps de la mort, remporte un grand succès.

À Partir de 1970, Ferrat se libère de l'étiquette de chanteur militant. Il exalte l'amour avec Aimer à perdre la raison et Heureux celui qui meurt d'aimer. En 1980, il prend définitivement ses distances avec le communisme avec son album Le Bilan. À sa mort en 2010, le public et la critique, unanimes, rendent hommage à l'un des plus beaux représentants de la chanson française.
La montagne


Que serais-je sans toi


Aimer à perdre la raison


Potemkine


C'est beau la vie


La femme est l'avenir de l'homme

2 commentaires:

  1. Bonsoir Janine,
    Eh oui un grand Monsieur que Jean Ferrat. Qui ne connait pas ses chansons ? J'aime bien l'écouter malgré le fait qu'il ne ne soit pas de ma génération. Ces chansons sont intemporelles. Merci pour ce partage et les souvenirs qui vont avec. J'espère que tu vas bien et que tu as pu profiter de cette belle journée. Mille gros bisous du soir ma douce :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kaouette,
      J'aime écouter Jean Ferrat, il n'y a pas d'âge pour l'écouter. Quelle belle journée ! Prenons du bon temps lorsque la nature nous offre le soleil.
      Je t'embrasse très fort

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...